Les indispensables

Salta

Cité emblématique du nord-ouest, Salta est la ville argentine dont le charme de l’architecture coloniale est le mieux préservé. Son ambiance provinciale et détendue, l’hospitalité des « salteños »  et la richesse du patrimoine culturel en font un très agréable lieu de villégiature. Pour ses attraits, elle a d'ailleurs reçu le surnom de « Salta la Linda » (« Salta la belle »). 
 
À ne pas manquer :
 
Le Cabildo, l’édifice colonial le plus ancien de la cité.
La Catedral de Salta, monument historique national de style baroque.
L’Iglesia de San Francisco : cette église érigée au XIXe siècle est l'un des plus beaux édifices religieux néo-classiques du pays.
Le Museo de Arqueología de Alta Montaña (MAAM) où sont conservées les trois célèbres momies incas de Llullaillaco. 
Le tren a las Nubes ou « train des nuages » : ce train touristique longe de profonds ravins et escalade de hautes montagnes avant d'arriver à la ville de San Antonio de los Cobres à 3775 mètres d'altitude. Au départ de Salta, c’est un moyen très intéressant de découvrir les Andes.
 
Purmamarca, Humahuaca et la Puna
 
Purmamarca - « le village du lion » en langue quechua – est un charmant petit village indien qui semble hors du temps et loin de tout. Ses maisons sont adossées à une curiosité géologique naturelle : la montagne aux sept couleurs dont les strates vont du beige au violet.
 
Tilcara abrite une importante cité précolombienne : la Púcara de Tilcara. « Púcara » est un mot quechua qui signifie « forteresse ». En effet, cette ancienne ville était protégée par sa situation défensive au sommet d’une colline, comme bon nombre d’autres púcaras de la quebrada. Seule celle de Tilcara a été restaurée et peut se visiter.
 
La région de San Antonio de Los Cobres, aussi appelée La Puna, est un haut plateau de l’altiplano argentin où se développèrent des civilisations qui appartenaient encore à l’empire inca au moment de l’arrivée des conquistadors espagnols. La zone de San Antonio de Los Cobres et tout l’altiplano formaient l’une des provinces de l’Empire nommé Collasuyo, le pays du peuple colla.  
 
Les Salinas Grandes sont une énorme étendue de marais salants au nord de San Antonio de Los Cobres, à 40 minutes en voiture. Le sel que l’on y extrait est récolté à la main, mis en sacs puis envoyé dans la province de Tucuman pour être enrichi avant sa commercialisation. Marcher dans le marais et au milieu d’un paysage de désert blanc à perte de vue provoque une sensation merveilleuse ! 
 
Cafayate, Cachi et Molinos
 
Cafayate est un petit paradis de verdure adossé à la Cordillère et dont l’économie repose sur l’activité vinicole. C’est aussi une ville calme, de style colonial espagnol, nichée au pied des Andes à 1.600 mètres d’altitude. Autour de Cafayate, les paysages sont d’une beauté incroyable. À partir du lieu dit « Tres Cruces », on entre dans l’un des sites naturels les plus spectaculaires du nord-ouest argentin : la quebrada de Cafayate. Là-bas, le vent et l’eau ont sculpté des formes étonnantes dans les montagnes aux strates multicolores. Vous pourrez également visiter de nombreux vignobles ouverts au public.
 
Non loin de Cafayate se trouvent les ruines de Quilmes, une merveille archéologique qui montre la complexité de l'architecture du peuple Quilmes. Le peuple Quilmes est célèbre pour avoir résisté à la conquête espagnole un peu plus longtemps que les autres tribus indiennes. Cette impressionnante citadelle entourée de cactus, construite sur les flancs de la colline Alto del Rey, raconte l’histoire de cette ethnie calchaqui venue du Chili pour échapper aux Incas. Le site prend vraiment toute son ampleur lorsqu’il est observé depuis les hauteurs. Nous vous recommandons donc de monter sur le parador sud pour en apprécier toute la splendeur.
 
Primitivement peuplée par les indiens Qechua, Cachi a gardé son allure coloniale grâce à son isolement. C’est une petite ville pleine de charme et nous vous conseillons de parcourir ses rues étroites et pavées pour découvrir ses maisons blanches construites en argile sur une base de pierre et ses toits de paille.
Un vrai voyage dans le temps ! 
 
À voir à Cachi :
 
La Iglesia de Cachi, église de style néo-gothique, déclarée monument historique national. Certaines parties de l’église sont en bois de cactus-candélabre, une espèce de cactée répandue dans la région.
Le Museo Arqueológico Pío Pablo Díaz : ce musée archéologique possède une collection archéologique de plus de 5000 pièces qui représente toutes les étapes de l’histoire préhispanique sur une période de 10 000 ans. 
 
Molinos est une petite ville pleine du charme d’antan, entourée de montagnes colorées, au cœur de la Vallée de Calchaquies. À ne pas manquer : son ancienne église, monument historique national, qui garde les restes momifiés du dernier gouverneur royaliste.