Hors des sentiers battus

Mendoza

Située dans la région des Andes, la ville de Mendoza se surnomme « la terre du soleil et du vin ». Il fait bon y flâner et le soleil y brille presque toute l’année. Sa région est une véritable oasis et l'une des plus importantes zones viticoles du monde. Mendoza est fière de ses vins, issus pour la plupart de cépages français. Entourée de montagnes dont l’Aconcagua, point culminant des Amériques, Mendoza est un important centre d’attraction pour les alpinistes du monde entier entre novembre et mars, pour les skieurs durant les mois de juin, juillet et août, et toute l’année pour les amoureux de la nature, des paysages spectaculaires et de la douceur des vallées.

À ne pas manquer à Mendoza :

§  Le parc San Martin qui abrite une forêt aux très nombreuses espèces végétales.

§  El Cerro de la Gloria, colline qui domine Mendoza, avec un très beau point de vue sur la ville et l’oasis. 

Aux alentours de Mendoza :

  • Visite de caves : il faut profiter de cette région pour visiter les caves et déguster les vins argentins. Certaines font partie des plus grandes caves du monde et une dégustation dans une belle bodega constituera une agréable étape dans votre itinéraire.

L'Aconcagua et le Puente del Inca

Pour les amateurs de trekking, le parc provincial Aconcagua est un must ! C’est le plus haut sommet du continent américain (6959 m) et l’une des réserves naturelles protégées les plus spectaculaires d’Argentine. La route qui relie Mendoza à ce sommet fait découvrir les sublimes paysages de la Cordillère des Andes et ses imposants sommets.

À une centaine de kilomètres de Mendoza se trouve le Puente del Inca (pont de l’Inca), un pont naturel aux mille couleurs qui enjambe la rivière Cuevas. Vous pourrez y trouver des sources d’eaux thermales à 35°c réputées pour leurs propriétés thérapeutiques contre les maladies de peau.


La Rioja et le parc Talampaya

Le parc Talampaya fait aujourd’hui partie du Patrimoine mondial de l’humanité en raison de son histoire géologique et culturelle exceptionnelles. Talampaya est un immense massif coupé en 2 par un canyon de 4 km de longueur et de 140 m de hauteur. Ses parois rouge vif et ses formations rocheuses aux formes surprenantes offrent un spectacle grandiose (surtout le matin). À l’entrée du parc vous pourrez aussi admirer la multitude de pétroglyphes qui ornent les parois.

À la différence des grands canyons de la planète, la rivière du parc est à sec. C’est là tout l’intérêt du site : d’en bas, le gigantisme du canyon est d’autant plus impressionnant.
La végétation y est rare, mais vous apercevrez quelques caroubiers et de nombreux arbustes secs. La faune y est notamment composée de guanacos, de lièvres, de vigognes, de pumas, de maras, de renards gris et de condors.

Nous vous conseillons de vous y rendre entre avril et novembre pour éviter les grandes chaleurs estivales.

San Juan et le parc d’Ischigualasto

Le parc d’Ischigualasto, ou Vallée de la Lune, tire son nom d’un mot quechua qui signifie « endroit où se pose la Lune». Son paysage étrange, désert et minéral, à la végétation clairsemée, présente une grande variété des couleurs et les formes capricieuses des montagnes sont étonnantes. Le climat y est aride et les conditions peuvent être extrêmes (on peut passer de 60°c le jour à 10°c la nuit en plein été). Les rares animaux qui peuplent la vallée sont des guanacos, des hurons, des renards, mais aussi des oiseaux comme le nandou et l’aigle.

Tolar Grande

Tolar Grande est un petit village d’une cinquantaine d’habitants que l’on pourrait croire sorti tout droit d’un western tant il rappelle les villes du Far West. Accessible uniquement par des pistes, ce village situé à 4500 m d’altitude offre des points de vue extraordinaires sur la Cordillère des Andes. Cet endroit, encore peu touristique, est une étape du fameux Tren a las Nubes (« train des nuages »). Il est situé au milieu de paysages désertiques spectaculaires comme le sublime Salar d’Arizano, le lac salé le plus étendu d’Argentine. Une étape hors des sentiers battus à ne pas manquer !