Hors des sentiers battus

 Indiens guarani et la réserve de biosphère Yaboti

Vous pourrez vivre une expérience unique en vous immergeant dans la forêt tropicale, au plus près de la flore et de la faune sauvages. Vous y découvrirez les us et coutumes des indiens guarani, peuple chasseur-cueilleur de la forêt amazonienne. Une partie d’entre eux a gardé un mode de vie traditionnel nomade, mais beaucoup vivent dans des conditions précaires. Comme pour la plupart des peuples amérindiens, le mode de vie des Guarani est étroitement lié à l’environnement. Les Guarani ont un grand respect pour la nature. Une rencontre authentique et une approche de la jungle au rythme de l’Amazonie !
 
 Los Esteros del Ibera
Les Esteros del Ibera (les « eaux brillantes » en guarani), situés dans la province de Corrientes au sud d’Iguazú, sont un véritable paradis pour les amoureux de nature vierge et de safaris animaliers. Ce vaste réseau d’étangs, de lagunes et de marécages héberge un écosystème tropical rare : plus de 4000 espèces animales et végétales, soit presqu’un tiers de la biodiversité du pays ! On y croise notamment des singes hurleurs, des capybaras (les plus gros rongeurs du monde), des fourmiliers, des centaines d’espèces d’oiseaux (toucans, perroquets, nandous), des papillons et des reptiles (caïmans, anacondas) au milieu d’une végétation aquatique luxuriante. Avec de la chance, on peut apercevoir un yaguareté (sorte de jaguar) ou un puma ! Attention, la région est assez difficile d’accès : pour s’y rendre, il faut aller à Posadas (vol direct depuis Buenos Aires) puis parcourir les 264 km de piste menant aux Esteros.
 
 Les mines de Wanda
Les mines de Wanda sont situées au nord de la province de Misiones, au bord du fleuve Parana et à 40 km au sud de Puerto Iguazú. Le site est réputé dans le monde entier pour ses gisements de pierres semi-précieuses extraites de la pierre de lave telles que la turquoise, la topaze, l’agate et l’améthyste. Ces mines à ciel ouvert, où l’on peut admirer des géodes multicolores, ont été découvertes en 1976. Le nom du village et de la mine, Wanda, vient d'une princesse polonaise qui adorait les gemmes de la région.