Buenos Aires

Buenos Aires concentre la vie intellectuelle, économique et politique du pays pour des raisons historiques et du fait de la grande diversité de sa population. Elle est souvent considérée comme la plus européenne des villes d’Amérique du Sud. Dans les quartiers les plus anciens, on retrouve un mélange de style moderne et du style colonial qui remonte à la domination espagnole.  C’est une ville aux multiples facettes, pleine de charme, de sensualité, de nostalgie et de vie, où alternent parcs et jardins, petites maisons et buildings. La vie nocturne y est intense avec une multitude de cabarets, de restaurants et de bars où se retrouvent les porteños (habitants de Buenos Aires)… Bref, on ne peut qu’aimer Buenos Aires !
 

À ne pas manquer à Buenos Aires
 
 La Plaza de Mayo (anciennement Plaza Mayor) et l’Avenida de Mayo sont considérées comme l’âme de la ville et le cœur de la vie politique. Y sont réunis la Casa Rosada, au balcon duquel Eva Peron a prononcé son fameux discours aux descamisados, et le Palais du Congrès. C’est là que se sont déroulés les principaux événements de l’histoire argentine comme la Revolución de Mayo, qui aboutit à la déclaration d’indépendance de l’Argentine. On y trouve aujourd'hui de nombreux édifices d’un grand intérêt culturel, architectural et historique comme la maison de la Culture et le fameux Café Tortoni.
 
 San Telmo est l’un des quartiers les plus charmants et les plus authentiques de Buenos Aires. Gros coup de cœur pour ses antiquaires et ses danseurs de tango. Si vous avez la chance d’être à Buenos Aires un dimanche, il ne faudra surtout pas manquer la Plaza Dorrego, son ambiance de marché aux puces, ses danseurs de tango improvisés, ses chanteurs de rue et ses clowns.
 
Le quartier de la Boca, fut le premier port de la ville et le refuge de nombreux immigrés. Là, il ne fut pas manquer l’incontournable Caminito, une rue piétonne bordée de maisons de tôle ondulée et construites avec les matériaux récupérés de bateaux. Leurs façades sont peintes de couleurs vives et couvertes d’œuvres inspirées de poètes et de peintres. 
 
La Recoleta est l’un des hauts lieux de la vie animée à Buenos Aires. C’est le  quartier chic et élégant par excellence. Le mausolée de son célèbre cimetière mérite à lui seul une visite. Le centre culturel municipal organise les expositions les plus diverses. Le dimanche et les jours fériés a lieu le marché d’artisanat.
 
Parque Palermo. Situé dans le quartier branché du même nom, c’est le plus bel espace vert de la capitale. Entre deux visites, prenez le temps de flâner à l’ombre de ses arbres : entre ses superbes roseraies et son jardin japonais s’élèvent d’élégants monuments. 
 
La ligne A du métro. Le métro de Buenos Aires a été ouvert en 1913 ce qui en fait le plus ancien de l’hémisphère sud. Cette ligne est encore en service et n’a connu presque aucune modification : elle est encore entièrement en bois !
 
Tigre. La ville de Tigre, sur le delta du fleuve Paraná, est une adorable petite ville située à environ 40 kilomètres de Buenos Aires. Le delta est parsemé d’îles et de presqu’îles dont certaines ne sont accessibles qu’en bateau, d’où le nom quelquefois donné - bien à tort d’ailleurs -  de « Venise de Buenos Aires » à la ville. La population y est variée et l’on y trouve aussi bien d’imposantes bâtisses que d’humbles maisonnettes. On trouve également à Tigre des clubs sportifs crées au début du siècle et consacrés aux activités nautiques : aviron, régates, etc. Bon nombre d’entre eux émanent des communautés d’immigrants en Argentine et l’on y trouve par exemple des clubs suédois, italien, etc.